• Homélie du 4è dimanche de l'Avent

     

    Introductions aux lectures :            

                Lecture 1 (Michée) : Le Messie, le Sauveur va naître à Bethléem et il sera la paix. 

                Lecture 2 (Hébreux) : Dieu est entré dans le monde en Jésus-Christ… une fois pour toutes. » 

     

    Homélie à partir de l'évangile selon saint Luc 1, 39-45 : 

                Dans quelques jours Noël !!! Et l’Eglise se réjouit, comme toute famille qui attend un heureux événement. 

                La joie de Noël n’est pas forcément de la rigolade, c’est une joie paisible qui est de la confiance. 

                En ce 4è dimanche de l’Avent c’est sans doute ce que nous venons chercher à l’Eucharistie : une joie paisible, une joie confiante 

                Joie paisible de Marie transmise à sa cousine Elisabeth qu’elle vient visiter : « Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » 

                Joie confiante de Marie dont Elisabeth est témoin : « Heureuse, celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dîtes de la part du Seigneur. » 

                1- Joie paisible de Marie : 

                            Marie enceinte, qui porte Jésus en elle va visiter sa cousine. Elle souhaite apporter une aide à Elisabeth qui est elle aussi enceinte et qui est une femme âgée.  Et Marie désire partager avec elle sa joie de porter son Fils Jésus : Marie est, à ce moment là, le Tabernacle vivant. 

                Et Elisabeth a conscience du cadeau qui lui ait fait puisqu’elle exprime son étonnement : « Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » 

                Nous commençons alors à discerner la vocation de Marie qui est de porter Jésus le Christ le Messie pour le donner au monde. 

                Femme choisie entre toutes les femmes pour être donneuse de vie, donneuse de la vie de Dieu en portant Jésus. 

                Alors prier Marie, mère de Jésus et notre mère, c’est être sûrs de prier Jésus. Et Jésus nous conduit au Père par l’Esprit Saint. 

                Marie est icône, image sensible de la Trinité. En elle, Jésus est donné au monde selon la volonté du Père, dans l’Esprit Saint (l’amour de Dieu). 

                En effet, sans l’Esprit Saint, sans cet Amour de Dieu, comment Elisabeth aurait-elle pu reconnaître en Marie, la mère du Seigneur Jésus. 

                2- Nous venons de parler de la joie paisible de Marie. Sa joie paisible n’est possible que dans une joie confiante : 

                Le grand mérite de Notre Dame est bien-sûr d’avoir mis au monde Jésus, mais surtout d’avoir dis OUI en toute confiance à la volonté de Dieu. 

                En effet, ce n’était surement pas évident pour Marie de vivre l’Annonciation. Marie a fait preuve d'une très grande foi quand l’ange Gabriel lui a dit : « Je te salue comblée de grâce le Seigneur est avec toi. » Puis l’ange lui dit : « Voici que tu vas concevoir et enfanter un Fils, Jésus (ce qui veut dire : « Dieu sauve. »). Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut. » 

                Et Marie répond : « Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi selon ta Parole. » 

                Pas évident pour Marie d’apprendre qu’elle concevra un Fils selon l’Esprit Saint. 

                Pas évident pour elle de se demander : comment Joseph va-t’il réagir ? 

                Et pourtant, elle croit et elle fait confiance en l’annonce de Dieu. 

               Joseph sera aussi avertit par l'ange pendant son sommeil, dans un songe. Et Joseph et Marie décident d'habiter ensemble. 

    Je vous propose de nous associer à la joie paisible et confiante de Marie, Joseph et Elisabeth en exprimant quelques béatitudes que voici : 

    Heureux tous ceux qui croient en l’Evangile, la Bonne Nouvelle. 

    Heureux ceux qui croient qu’ils reçoivent réellement Jésus dans leur cœur à chaque Eucharistie. 

    Heureux ceux qui font confiance à la foi de l’Eglise résumée dans le credo que nous allons dire ensemble. 

    Heureux ceux qui croient au bébé de la crèche, Jésus venu partagé notre vie humaine jusqu’à la mort et toujours vivant aujourd’hui. 

    Heureux ceux qui croient à la grâce de Noël qui approche.

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :