• Homélie du St Sacrement

    Le Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ

    Nous sommes le Corps du Christ

    1ère lecture : Moïse disait au peuple d'Israël : «... Le Seigneur ton Dieu t'a fait connaître la pauvreté, il t'a fait sentir la faim et il t'a donné à manger la manne... » Deutéronome 8

    2ème lecture : La coupe d'action de grâce que nous bénissons n'est-elle pas communion au sang du Christ? Le pain que nous rompons n'est-il pas communion au corps du Christ? 1 Corinthiens 10 

    SÉQUENCE
    Ce magnifique Lauda Sion est un très bel hymne à l'Eucharistie. L'auteur, saint Thomas d'Aquin, laisse aller sa plume sous l'émerveillement de la contemplation du Christ eucharistique.
    ÉVANGILE : Jean 6, 51-58
    Ce passage de l'évangile de Jean est très dense du point de vue de la foi. Il affirme que Jésus est le pain vivant et que, si quelqu'un le mange, il a la vie éternelle, rien de moins.

    HOMELIE : 

                La Fête-Dieu, comme on l’appelait autrefois, nous rappelle que la messe nous rassemble en famille, le Corps du Christ, et devenir le Corps du Christ nous apporte deux choses : de la joie et l’envie de nous engager. 

    1- La messe nous rassemble en famille, le Corps du Christ :

    Prenons un exemple :

    Le fait de manger ensemble crée des liens. Le repas unit les personnes.

    L’exemple le plus parlant de cette vérité, c’est le repas familial.

    Quand les membres d’une même famille mangent ensemble, partagent le pain, l’unité se construit naturellement et fortement.

          Dans la deuxième lecture, saint Paul affirme que le fait de communier au Corps du Christ produit cet effet rassembleur : « nous sommes un seul corps, et nous avons tous part à un seul pain. »

          Avec la messe et la communion au Corps du Christ, en recevant le Corps du Christ, nous formons la famille du Christ. Avec la messe, nous sommes le Corps du Christ, et en communiant au Corps du Christ nous sommes la famille de Jésus-Christ !!!

        2- Etre le Corps du Christ, la famille de Jésus-Christ, nous apporte de la joie :

    Pour ma part, je suis toujours émerveillé par cette parole du Seigneur que nous retrouvons dans l’évangile d’aujourd’hui : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle. »

    Cette parole du Seigneur n’a-t-elle pas de quoi nous apporter de la joie ? Remarquons bien que Jésus ne promet pas la vie éternelle quand nous serons partis auprès de Lui. Il la promet tout de suite, ici et maintenant.

    Le Seigneur ne dit pas : «... aura la vie éternelle », mais « a la vie éternelle ». Cet indicatif présent est tout simplement formidable.

    Il signifie que les personnes qui participent à l’Eucharistie, à la messe, vivent déjà de la vie éternelle. N’est-ce pas extraordinaire ? N’est-ce pas suffisant pour combler notre coeur de joie ?

          Retenons pour toute notre vie : « Celui qui communie a la vie éternelle. »

    « Celui qui mange le Corps du Christ, devient un membre du Corps du Christ et a la vie éternelle. » La vie éternelle c’est quoi ? C’est la vie de Jésus : sa vie plus forte que tout et remplie d’Amour que je reçois avec d’autres personnes. En recevant avec d’autres personnes la vie éternelle remplie d ‘Amour de Jésus, je partage la joie d’être de la famille de Jésus : le Corps du Christ.

     

    3- Devenir le Corps du Christ nous apporte aussi l’envie de nous engager :

    Reprenons l’exemple du repas familial :

    Quand les membres d’une même famille ont bien mangé ensemble, ils sont heureux, après le repas, de faire des choses ensemble.

    Ils vont faire des activités ensemble : ils vont se promener, ils vont jouer ensemble, ils vont faire du sport, ils vont aller voir un spectacle ou bien ils vont construire quelque chose ensemble.

     Il en est de même pour les participants à la messe : après avoir écouté la même Parole du Seigneur et après avoir mangé le même Corps du Christ, chacun de nous est invité à s’engager pour le bien de tous, là où nous vivons et avec ce que nous sommes.

    Si la grande famille de Jésus-Christ (l’Eglise) porte le nom de Corps du Christ c’est parce que Jésus Christ a besoin de chacun de nous comme un corps a besoin de chacun de ses membres.

          Dans un corps les oreilles ne peuvent pas dire aux pieds je n’ai pas besoin de vous. Et les pieds ne peuvent non plus dire aux oreilles je n’ai pas besoin de vous. Et c’est vrai pour les yeux, pour le nez, pour la bouche, pour les mains, pour les bras, pour les jambes, pour la tête… etc.

    Sachez que, en communiant pour la première fois, aujourd’hui, vous entrez dans la famille du Corps du Christ et Jésus vous dit à chacun : « j’ai besoin de toi avec tout ce que tu es. » « Tu n’es pas comme ton voisin ou ta voisine et c’est tant mieux.

    Grâce aux différences de chacun, la famille de l’Eglise, du Corps du Christ est encore plus belle et plus forte pour apporter plus de paix, de joie et d’espérance dans le monde qui en a bien besoin.

                La messe nous rassemble en famille, le Corps du Christ, et devenir le Corps du Christ nous apporte deux choses : de la joie et l’envie de nous engager avec Jésus-Christ pour un monde plus beau et plus fraternel.

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :