• Homélie 1er dimanche de l'Avent

    Nous célébrons le 1er dimanche de l’Avent.

                L’Avent : A V E N T (Préparation à l’Avénement de Jésus) est un temps d’attente : 4 semaines et 4 dimanche, nous préparons notre cœur à la venue de Jésus dans notre vie et dans le monde.

    Nous pensons, en effet, trop souvent que c’est nous qui allons vers Dieu en premier. En fait, ce n’est pas vrai : c’est Dieu qui vient vers nous en premier et il le fait par l’enfant Jésus.

                Il faut bien le reconnaître, en Jésus, c’est Dieu qui fait le premier pas vers nous.

                Pour vous, qui est Jésus ?

                - Jésus n’est qu’un personnage historique.

               - Ou bien, Jésus est vraiment le Fils de Dieu venu nous rencontrer.

                Si, pour vous, Jésus est bien la présence de Dieu au milieu de nous, alors cela change tout.

                Oui, veillons, soyons attentifs à ce premier pas de Dieu vers nous au moment de la naissance de Jésus, au moment de Noël. On a 4 semaines, 4 dimanche pour se préparer à revivre cette venue de Dieu en l’enfant Jésus.

                Alors avant Noël, ouvrons nos yeux, ouvrons nos oreilles, ouvrons notre cœur, soyons dans l’attente pour ne pas manquer ce grand rendez-vous de Noël.

                Au fait, vous savez ce qui se passe en nous quand on est vraiment dans une attitude d’attente.

                Attendre un ami, c’est compter les heures qui passent. Plus le temps passe et plus on est dans la joie de le rencontrer. En l’attendant on l’imagine entrain de venir. Attendre, c’est avoir son cœur qui bat de plus en plus fort au fur et à mesure que le rendez-vous s’approche. Et puis, attendre un ami, c’est regarder par la fenêtre pour essayer de le voir au loin s’approcher.

                Toute l’Eglise va vivre ce temps de l’attente maintenant dans la joie jusqu’à Noël.

                Pourquoi ? Parce que celui que l’on attend est vraiment un ami.

                La naissance de Jésus vient combler nos manques : manque de courage, manque de confiance, manque d’amour, manque d’espérance… .

                En avons-nous conscience ?

                Jésus que nous attendons est « l’Emmanuel », Dieu avec nous. Alors est-ce que nous l’attendons vraiment pour l’inviter chez nous ? Est-ce que nous l’attendons pour l’inviter dans notre cœur ?

            A chaque Eucharistie nous revivons cette attente de Jésus dans notre cœur ! C’est la Communion.

                Oui, nous avons raison d’attendre Dieu en Jésus car nous avons besoin de Lui.

    Jésus veut être pour nous, nourriture : Il est Parole et Pain.

                Il est une présence qui transforme.

         Invité dans nos vies, Jésus ne vient pas pour ne rien faire. Il agit toujours. Il vient nous apprendre à regarder la vie, les autres avec plus d’espérance, avec plus de paix dans le cœur. La paix et l'espérance on n’en a bien besoin.

    Il viendra réchauffer notre cœur en nous disant : « Je suis là pour t’apprendre que Dieu t’aime et pour te dire que toi aussi tu es capable d’aimer. ».

                Oui, pendant le temps de l’Avent, ces 4 semaines, ces 4 dimanche avant Noël, nous attendons Jésus qui vient combler nos manques de confiance, d’amour, de paix. et d’espérance.

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :