• Homélie du 4è dimanche de Carême

     Accueil : Nous sommes à la moitié du Carême. Ne relâchons pas nos efforts : notamment nos efforts de prière, d’écoute de la Parole de Dieu et de partage.

    Aujourd’hui, 4è dimanche de Carême que nous appelons aussi le dimanche en rose, car c’est le dimanche de la mi-Carême, le dimanche de la joie.

    Homélie : Un jour, un enfant de 9 ans m’a dit : “ J’aime bien Dieu, grand comme il est.

           En effet, si nous pouvons dire comme un enfant “ J’aime bien Dieu”; c’est parce que Dieu lui-même nous aime le premier.

                Mais aussi, faisons attention quand nous parlons de l’Amour du Seigneur, car nous pouvons blesser des personnes qui connaissent des épreuves. L’Amour de Dieu est un Amour qui doit être expliqué.

                Et si nous savions le don de Dieu.  Si nous savions combien le Seigneur nous montre son Amour : Il n’a pas hésité à venir vivre notre vie humaine en Jésus ( Dieu fait homme ). Il n’a pas hésité à partagé notre vie humaine jusqu’à l’épreuve de la croix.

                Cet Amour de Dieu n’est-il pas visible lorsqu’il accepte de porter la croix, d’être cloué sur la croix et de mourir ainsi crucifié.

                Un jour, une personne adulte m’a avoué qu’elle a trouvé la foi en regardant Jésus sur la croix. Elle me disait : “Lorsque j’ai vu Jésus, Dieu fait homme, cloué sur la croix, j’ai commencé à croire en Dieu, à croire en son Amour pour nous”.

                En ce temps de Carême, essayons de retrouver ce que veut dire en vérité : “ Dieu nous aime et nous le montre sur la croix “.

                L’histoire de ce père qui laisse partir son fils avec sa part d’héritage et qui l’accueille ensuite quand il a tout dépensé nous dit tout sur l’Amour de Dieu.

                Dieu est infiniment patient, avec chacun de nous, comme un vrai Père :  Il attend le retour de chacun de ses enfants. Il est sûr qu’ils reviendront un jour vers Lui. Et quand l’un de nous revient, le Seigneur ne le rejette pas mais lui ouvre ses bras et son coeur. C’est exactement ce que Jésus fait sur la croix : Il ouvre ses bras et son coeur à tous ceux qui s'approchent de Lui.

                En ce temps de Carême, retrouvons avec joie la véritable signification de la croix de Jésus.

                Même ceux qui critiquent les chrétiens peuvent reconnaître que Jésus Christ sur la croix est la preuve que Dieu est solidaire de nos souffrances, Il se met de notre côté.

                Le Seigneur est toujours du côté de ceux qui peinent et qui souffrent. Sa toute puissance d’Amour se manifeste justement dans sa libre acceptation de la souffrance. Il aurait pu ne pas le faire.

                D’ailleurs un soldat romain Lui a proposé  : “Descend de ta croix si tu es vraiment Dieu. “

                Non, Il a choisi de rester sur la croix jusqu’à la fin. Si l’agonie de Dieu sur la croix n’avait pas eu lieu, alors on n’aurait pas pu insiter autant sur l’Amour du Seigneur.

                Et non seulement il est resté sur la croix mais en plus Il est revenu le troisième jour en tant que Ressuscité, en tant que vivant pour toujours.

                Il a tout supporté jusqu’au bout pour nous montré qu’Il est le plus fort face au mal et qu’avec Lui nous pouvons nous aussi être forts face aux épreuves. Oui, réjouissons-nous, soyons dans la joie.

    C’est dans les épreuves que l’on reconnaît les vrais amis. C’est sur la croix que nous reconnaissons le vrai Amour de Dieu qui vient nous aider à porter nos croix.

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :