• Homélie du 14è dimanche du Temps Ordinaire

    Les textes de ce dimanche et en particulier l'Evangile nous invite à découvrir ou à redécouvrir les merveilles que Jésus Christ nous apporte.

    Dieu dont l’amour est tout puissant se rend présent en Jésus Christ. Dieu le très haut a accepté de partager notre condition humaine, à l’exception du péché, en Jésus.

    De cette vérité de foi : « Jésus est à la fois Dieu et Homme » découle de nombreuses merveilles.

    Avec l’Evangile que nous venons d’entendre, je vous en propose 4.

    1ère merveille : Jésus n’a pas toujours été bien accueilli dans les villes et villages qu’il visitait. Jésus a grandi dans un village : Nazareth. Et les gens n’hésitaient pas à mettre en doute la véritable identité de Jésus quand ils entendaient parler de lui : « Qu’est-ce qui peut bien sortir de bon de Nazareth. »

    Mais, Jésus ne se décourageait pas devant ceux qui ne croyaient pas en lui. Au contraire, il a toujours essayé de les comprendre et il s’est toujours efforcé de les respecter. Quand nous sommes dans une situation difficile, voir même d’échec : à l’exemple du Seigneur Jésus, reconnaissons que les évènements peuvent nous dépasser et cherchons à discerner ce qui est positif en premier. Jésus dit dans sa prière à Dieu le Père (son Père et Notre Père du ciel) : « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. » Les « tout-petits » ont une simplicité de cœur qui les rend capables d’accueillir la nouveauté de Jésus-Christ en toutes circonstances. Il n’y a pas d’âge pour être un « tout-petit » dans la foi.

    2ème merveille entendu dans l’Evangile de ce dimanche : « Vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, venez à moi et je vous procurerai le repos. » Cela voudrait-il dire que les chrétiens sont protégés, épargnés des épreuves inévitables de la condition humaine ? Nous nous apercevons bien que non. La foi ne supprime pas les souffrances. Mais, nous pouvons tous faire cette expérience : si les fardeaux ne sont pas retirés, avec la foi en Jésus, ils deviennent plus légers, plus supportables.

    3ème merveille : Jésus nous dit qu’il est « doux et humble de cœur ». « Doux » : cela voudrait-il dire qu’il est mou, et qu’il nous invite à être amorphe nous aussi. En réfléchissant, être doux ne signifie pas être mou. Être doux signifie, à l’exemple de Jésus, être capable de dominer ses réflexes de violence, être capable de se maitriser face à un conflit. Être doux c’est au contraire avoir suffisamment de force pour ne pas tomber dans le piège de l’engrenage de la violence.

    4ème merveille : Jésus nous montre Dieu comme un Père (son Père et Notre Père du ciel). Et, dans l’Evangile de ce dimanche, le mot « Père » revient plusieurs fois pour qualifier la nature de Dieu. Le Seigneur est un Père, un parent pour nous. C’est une merveille à découvrir et à redécouvrir dans la foi en Dieu. Car il y a une conséquence à cette merveille : nous sommes par conséquents ses enfants, enfants de Dieu. C’est ce qui nous est révélé le jour de notre baptême. Dieu le Très Haut, le Tout-puissant, nous est présenté par Jésus comme le Père (son Père et Notre Père) : source de la vie, qui nous aime et nous rend capable d’aimer à notre tour.

    De cette vérité de foi : « Jésus est à la fois Dieu et Homme » découle de nombreuses merveilles.

    - Il n’y a pas d’âge pour être un « tout-petit » dans la foi.

    - Si les fardeaux ne sont pas retirés, avec la foi en Jésus, ils deviennent plus légers, plus supportables.

    - Être doux, à l’exemple de Jésus, c’est être fort.

    - Dieu est le Père de Jésus et Notre Père du ciel : source de la Vie et de l’Amour.

    En cette période de l’été, certaines messes ne sont pas maintenues : mais cela ne doit pas nous empêcher de lire et de méditer les lectures de la Parole de Dieu (et en particulier l’Evangile).

    La Parole de Dieu est une nourriture qui nous est indispensable, car elle nous fait découvrir des merveilles pour notre vie de tous les jours.

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :