•  

    La Toussaint c’est la fête de tous les saints connus et inconnus. Ce n’est pas une fête triste.

     

    La Tous saint c’est la fête des vivants pour toujours : Les vivants sur terre que nous sommes et les vivants qui sont dans le Ciel auprès de Dieu.

     

    ALORS BONNE FÊTE A TOUS !        

     

                La fête de la Toussaint est célébré en deux fois : 1er et 2 novembre.

     

    Le 1er novembre, c’est la fête des saints.

     

    Le 2 novembre, c’est la grande prière pour les défunts. 

     

     

    Le 1er novembre, c’est la fête des saints.

     

             Si on regarde la définition du mot « saint » dans le dictionnaire, on peut penser que la sainteté est impossible à vivre. Définition du mot « saint » : « Qui mène une vie exemplaire sur le plan moral ou (et) religieux. »

     

             Mais, si on regarde ensuite l’attitude de Jésus, Dieu fait homme, on s’aperçoit qu’il n’hésite pas à rencontrer des personnes qui ne correspondent pas à la définition du dictionnaire : Il rencontre des personnes égoïstes, orgueilleuses, agressives, déprimées, qui ne croient pas ou ne croient plus.

     

             Si Dieu avait attendu que les hommes soient saints, soient parfaits pour venir les rencontrer en Jésus, il attendrait toujours.

     

             Le seul qui est saint c’est Dieu qui se fait connaître en Jésus-Christ.

     

             Alors, la sainteté : Nous sommes invités à la rechercher en Jésus-Christ.        

     

             C’est dans la mesure où nous nous laissons toucher par Jésus que nous pouvons avancer sur le chemin de la sainteté.

     

             D’ailleurs, saint Paul appelait ceux qui devenaient chrétiens, amis de Jésus : “Les saints”.

     

    C’est la promesse de Dieu en Jésus Christ :

     

    Nous sommes des saints en devenir.

     

     

     

                    La Toussaint est célébrée le 1er novembre. C’est un jour où on fête tous les saints connus et inconnus. 
              Bien sûr, il y a les saints officiels. Ceux qui sont au calendrier et qui ont été reconnus par l’Eglise.

    La Toussaint

     

             Mais, il y a aussi tous les saints inconnus, beaucoup plus nombreux, qui ont une vie de foi et d’amour du prochain. Nous en connaissons tous.

    La Toussaint

              Et, il y a tous les vivants, à commencer par nous. Nous aussi, nous sommes appelés à la sainteté. Nous aussi, nous pouvons essayer de vivre dans l’amour de Dieu et des autres à l’exemple de Jésus Christ.

    La Toussaint

     

               La fête de la Toussaint est une excellente occasion pour prier cette foule innombrable à laquelle nous appartenons.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  •  

    Le 2 novembre, c’est la grande prière pour les défunts.

     

             Le 2 novembre, toute l’Eglise se mobilise pour une grande prière. Une prière pour tous les défunts. Et en priant pour les défunts l’Eglise prie aussi pour tous ceux qui souffrent du départ d’un des leurs.
             En ce lendemain de la Toussaint, les cimetières ressemblent à des jardins de fleurs. Les fleurs sur les tombes des défunts, sont un signe d’espérance et un acte de foi : « Je crois qu’au-delà de la mort terrestre, la vie fleurit pour toujours. »
     
    La Toussaint 2 novembre
    - Le 2 novembre prière pour les défunts –
    La mort de ceux qu’on aime, cela nous semble toujours injuste. Un arbre est déraciné
     
    sous lequel on aimait vivre…. Croire c’est vouloir vivre ! Vivre jusqu’au bout de la mort !
     
    Croire, c’est croire en la vie et donner la vie, c’est combattre la mort ! Il faut que
     
    l’homme apprenne à voir la mort comme un moment de la vie.

             Etre fidèle à ceux qui sont morts, ce n’est pas s’enfermer dans sa douleur. Il faut continuer de creuser son sillon : droit et profond, comme ils l’auraient fait eux-mêmes… comme on l’aurait fait avec eux, pour eux.

             Etre fidèle à ceux qui sont morts, c’est vivre comme ils auraient vécu… et les faire vivre en nous… et transmettre leur visage, leur voix, leur message, à un enfant, à un frère, à une sœur, à un ami, ou à des inconnus, aux autres quels qu’ils soient.

             Et la vie des défunts, alors, germera sans fin.

             Les défunts continuent à vivre dans le souvenir de ceux et celles qui demeurent. Ils vivent encore, parce que l’univers est une éternité qui se transforme. Et l’homme est une parcelle de cet univers. Comme l’univers il se transforme. La mort est un passage. Car la vie est éternelle… et la mort est la fin d’une forme de la vie.      

                                                            (Méditation inspirée d’un texte de Martin Gray)

     

        "Tous les hommes sont appelés à mourrir un jour. C'est pourquoi, à un moment ou à un autre, chacun se demande : "Qu'y a t'il après ?"
        A cette question existentielle saint Paul répondait : "Il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres qui n'ont pas d'espérance. Jésus est mort et ressuscité. Ceux qui se sont endormis, Dieu, à cause de Jésus, les emmènera avec son Fils. Ainsi nous serons pour toujours avec le Seigneur."
        La foi chrétienne affirme que la mort n'est pas la fin de la vie. Elle parle de la mort comme d'une naissance, d'un passage vers l'éternité... vers Dieu."
     

     


     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Le 1er novembre, nous entendons l’Evangile des Béatitudes : Heureux…, heureux…, … .
    Les Béatitudes ont été transmises de génération en génération jusqu’à aujourd’hui.
    C’est un texte très ancien et très beau quand on sait le comprendre !!!

     

    Les Béatitudes de Jésus en Mt 5,3-11a 

    • Heureux les pauvres de cœur, car le Royaume de Dieu est à eux !
    • Heureux les doux: ils obtiendront la terre promise !
    • Heureux ceux qui pleurent, ils seront consolés !
    • Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, ils seront rassasiés !
    • Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde!
    • Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu !
    • Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu !
    • Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, le royaume des cieux est à eux !
    • Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous à cause de moi !
    • Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse car votre récompense sera grande dans les cieux !

    Explication : Jésus ne se réjouit pas de ceux qui sont pauvres. Jésus nous dit : Heureux ceux qui savent avoir un cœur de pauvres. Heureux ceux qui savent avoir besoin des autres, donc heureux ceux qui reconnaissent leurs pauvretés que les autres peuvent combler.

    Jésus ne se réjouit pas non plus de ceux qui pleurent. Jésus nous dit : Heureux ceux qui savent pleurer avec ceux qui pleurent.

    Les Béatitudes sont un chemin de sainteté proposé à nous tous qui cherchons à être heureux.

    Oui la sainteté n’est pas pour quelques-uns. La sainteté est pour tous.

    Voici des attitudes qui mènent à la sainteté : la pauvreté du cœur, la douceur, les larmes, la miséricorde, la quête de la justice, la paix.

    Ce chemin nous ne le faisons pas tout seul heureusement. Des hommes et des femmes ont pris ce chemin avant nous : c’est la foule innombrable des saints connus et inconnus, dont les noms sont dans le cœur de Dieu.

    Nous pouvons chacun représenté une Béatitude. Quelle est ma Béatitude. Quelle est la Béatitude que je vis aujourd’hui ?

    La sainteté n’est pas quelque chose de compliquée ou d’inaccessible.

    Bienheureux ceux qui laissent grandir en eux :

    la force du besoin de l’autre, la force de la douceur,

    la force du pardon, la force du courage, la force de la justice,

    la force de la confiance, la force de la paix.

     

    Petites Béatitudes d'aujourd'hui

           Bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes : 
    ils n’ont pas fini de s’amuser. 
           Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d’une taupinière : il leur sera épargné bien des tracas. 
           Bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d’excuses : ils deviendront sages.

             Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter : 
    ils en apprendront des choses nouvelles ! 
           Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux : ils seront appréciés de leur entourage.

           Heureux êtes-vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses, et paisiblement les choses sérieuses : vous irez loin dans la vie. 
           Heureux êtes-vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace : votre route sera ensoleillée. 
           Heureux êtes-vous si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d’autrui, même si les apparences sont contraires : vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix.

           Bienheureux ceux qui pensent avant d’agir et qui prient avant de penser : ils éviteront bien des bêtises.        

           Bienheureux vous qui savez reconnaître le Seigneur en tous ceux que vous rencontrez : vous avez trouvé la vraie lumière, vous avez trouvé la véritable sagesse. 

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Diapositives Tous -saints

     

     

     

     

    Regarder «Diaporama Tous - saints.pdf»

     

    Pour sortir du format pdf

    et revenir sur la page du blog 

    appuyer sur la flèche en haut à gauche de l'écran.

    Partager via Gmail Yahoo!




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique